Comment arriver ZEN le Jour J ?

Stress par Ryan McGuire

Le jour de votre épreuve arrive et vous sentez que votre stress augmente. Nous ne sommes pas tous égaux face à ce genre de situation alors voici quelques pistes qui vous aideront à être plus serein et à mieux dormir pour relever votre défi ! La préparation joue un rôle clé dans une réussite et il ne s’agit pas uniquement de préparation physique. En identifiant la majorité des petits grains de sable qui pourraient accentuer votre stress, vous mettez toutes les chances de votre côté.

 

Les semaines qui précèdent l’épreuve

  • c’est LE bon moment pour adapter vos habitudes alimentaires et faire des choix qui vont vous aider à devenir plus performant. Pour vous aider, vous pouvez lire l’article « S’alimenter pour devenir plus performant, : par quoi commencer ? » ;
  • sélectionnez un plan d’entraînement adapté à votre niveau et à l’objectif que vous vous êtes fixé ;
  • testez votre alimentation et votre hydratation : l’entrainement c’est le bon moment pour tester sa boisson de l’effort et son alimentation (efficacité du produit, absence de troubles digestifs, facilité de transport et de consommation…) ;
  • étudiez le parcours de l’épreuve et entraînez-vous sur un parcours similaire (dénivelé, type de sol…) ;
  • testez votre équipement : vêtements, chaussures, gourde ou poche à eau, cardiofréquencemètre ou montre… afin de trouver les équipements qui vous conviennent le mieux.

 

La dernière semaine

  • si ce n’est pas déjà fait, vous pouvez encore adapter votre alimentation pour optimiser vos performances (mieux vaut tard que jamais mais attention l’alimentation c’est comme l’entrainement, plus vous commencez tôt, plus c’est efficace) ;
  • débutez des exercices de relaxation avant de vous coucher : ça peut être des exercices de respiration ou de visualisation par exemple. Il existe de nombreuses applications ou des livres sur le sujet.

 

La veille

  • profitez de récupérer votre dossard pour identifier le point de départ, les toilettes, la consigne pour bagage
  • définissez le trajet et la durée du trajet pour vous rendre au départ (identifiez aussi des zones de stationnement si vous venez en voiture). Ceci conditionnera en partie votre heure de réveil ;
  • préparez votre sac (vêtements, chaussures, équipements, aliments, boissons) en fonction de la météo et de la durée de l’épreuve. Prévoyez un coupe vent pour vous protéger du froid jusqu’au début de la course (attention si vous n’avez personne à qui donner votre vêtement mieux vaut opter pour un sac poubelle que vous jetterez au départ plutôt que de courir avec votre vêtement) ;
  • en vous couchant, faites quelques exercices de relaxation et de visualisation.

Dans cet article, je vous mets quelques exemples de repas pour une veille d’épreuve.

A éviter si vous voulez bien dormir :

  • évitez l’alcool car il nuit aux performances sportives et empêche un sommeil de qualité ;
  • arrêtez café et thé au minimum 4 à 5h avant l’heure du couché ;
  • évitez de prendre un bain chaud ou une douche chaude en soirée car même si c’est relaxant ça risque d’empêcher votre température corporelle de descendre normalement pour favoriser l’endormissement ;
  • avant de vous coucher, vérifiez que toutes vos affaires sont à leur place et mettez votre réveil (prévoyez de laisser au minimum 2h (idéalement 3h) entre votre petit déjeuner et le début de l’épreuve pour permettre une bonne digestion ;
  • couchez vous dans une chambre (température idéale 18-19°C) que vous aurez aérée avant de vous coucher ;
  • évitez les films et les livres violents, anxiogènes, les débats et tout ce qui pourrait vous tracasser.

Dans la nuit

Si vous vous réveillez, ne paniquez pas. Les phases d’éveil entre 2 cycles de sommeil sont normales. Le mieux est de se détendre pour replonger rapidement dans le sommeil. Vous pouvez refaire des exercices de relaxation au besoin. 

 

Le matin de l’épreuve

  • levez-vous dès la première sonnerie ;
  • préparez-vous selon votre habitude (les rituels aident à rester zen) ;
  • refaites quelques exercices de respiration si vous en ressentez le besoin.

Si vous recherchez des recettes pour votre petit déjeuner de compétition, je vous laisse consulter les articles du gâteau de l’effort cacao/noisettes, des pancakes abricots, banane ou encore 3 petits déjeuners adaptés à la compétition.

Vous êtes prêt à relever votre défi !

Photo par Ryan McGuire

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez gratuitement mon ebook et améliorez vos performances en mangeant mieux sans prise de tête