Compléments alimentaires à base de caféine : dosez le bénéfice/risque

Compléments alimentaires par Steve PB

Bonjour les athlètes, j’espère que vous allez bien et que vous progressez vers votre objectif !

 

Les compléments alimentaires sont des produits bien pratiques. Avec seulement 2/3 gélules ou avec quelques cuillérées de poudre, on a la même quantité de substances (vitamines, minéraux, protéines…) qu’en consommant plusieurs centaines de grammes de certains aliments. Oui mais voilà, parfois il faut quand même rester vigilant sur sa consommation.

 

J’ai lu un rapport intéressant sur les effets indésirables des compléments alimentaires destinés aux sportifs et je pense que la partie sur la caféine peut vous intéresser.

 

Le dispositif de nutrivigilance de l’Anses* recueille les signalements d’effets indésirables susceptibles d’être liés à la consommation de compléments alimentaires destinés aux sportifs. 49 signalements d’effets indésirables susceptibles d’être liés à la consommation de compléments alimentaires visant le développement musculaire ou la diminution de la masse grasse et destinés aux sportifs ont été recensés. Les effets indésirables (potentiellement graves) identifiés étaient majoritairement d’ordre cardiovasculaire (tachycardie, arythmie et accident vasculaire cérébral) et psychiques (troubles anxieux et troubles de l’humeur).

 

La caféine : à quoi faut-il être vigilant

Dans le rapport, j’ai pu identifier en particulier la caféine qui se retrouve assez facilement dans les produits destinés aux sportifs d’endurance.

 

La caféine peut générer plusieurs effets indésirables sur l’organisme :

sur le système cardio vasculaire : agitation, tremblements, arythmie (battements de cœur irréguliers). La tachycardie (fréquence cardiaque significativement plus élevée qu’à la normale) est un symptôme classique de l’intoxication à la caféine. Ces effets semblent d’autant plus marqués que la consommation est importante et que le consommateur est non habitué à la consommation de caféine.

sur la régulation de la température : la caféine vient perturber le fonctionnement du système de régulation de la température corporelle. Ainsi, la consommation de caféine pendant un exercice physique, surtout lorsqu’il est pratiqué à la chaleur, peut augmenter le risque d’hyperthermie.

 

Bref, ce n’est pas du joli…vous imaginez votre cœur qui s’emballe pendant un semi-marathon ou sur un triathlon ? ou si vous entrez en surchauffe, tous ça à cause d’un produit qui devait vous aidez à être plus performant ???

L’EFSA** et l’Anses ont estimé qu’en-dessous de 400 mg/j, la caféine ne présente pas d’effet indésirable dans la population générale. Cependant, la caféine peut provoquer une augmentation de l’anxiété à partir de 210 mg/j.

 

Bon, il faut relativiser, atteindre 400mg de caféine par jour, juste en buvant du café, ce n’est pas hyper facile!

 

Les recommandations de l’Anses

La consommation de compléments alimentaires visant le développement musculaire ou la diminution de la masse grasse est fortement déconseillée  :

  • aux personnes présentant des facteurs de risque cardiovasculaire ou souffrant d’une cardiopathie ou d’une altération de la fonction rénale ou hépatique ou encore de troubles neuropsychiatriques ;
  • aux enfants et adolescents ;
  • aux femmes enceintes ou allaitantes.

 

En particulier pour le sportif d’endurance :

  • La consommation de compléments alimentaires contenant de la caféine est déconseillée avant et pendant une activité sportive, ainsi que chez les sujets sensibles aux effets de cette substance.
  • Les objectifs de la consommation de compléments alimentaires devraient être discutés avec un professionnel de santé.

 

Mon avis : je suis pour l’utilisation de compléments alimentaires et je pense qu’il est essentiel de bien se renseigner pour choisir des produits utiles et adaptés à nos efforts. On se rend compte que même de la caféine peut avoir des effets indésirables sur l’organisme, donc prenez soin de votre corps, ne lui donnez pas n’importe quoi !

 

 

* L’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) est un organisme public qui effectue des missions de veille, d’expertise et de recherche sur la santé humaine.

** EFSA : Autorité européenne de sécurité des aliments

 

 

 

 

 

Pour aller plus loin, je vous mets le lien vers le rapport complet : https://www.anses.fr/fr/system/files/NUT2014SA0008Ra.pdf

Photo par Steve PB

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez gratuitement mon ebook et améliorez vos performances en mangeant mieux sans prise de tête