Défi 0 sucre ajouté pendant 1 mois : J+8

grimper au sommet

Bonjour les athlètes, j’espère que vous allez bien et que vous progressez vers votre objectif !

 

Bonne nouvelle, j’ai commencé depuis 8 jours et JE N’AI PAS CRAQUE! Vous allez me dire que c’est le début qui est le plus facile, on est motivé, de bonnes ondes nous enveloppent… oui mais je me dis aussi que c’est déjà 25% du défi qui a été réalisé et je me sens un peu comme la personne sur la photo du dessus…en route vers le sommet !!! Voici un bilan à J+8. Pour en savoir plus sur mon défi (les objectifs, le point de départ…) vous pouvez lire “Défi 0 sucre ajouté pendant 1 mois”. Si vous voulez des détails sur mes essais culinaires avec les recettes que je trouve indispensables mais aussi celles à ne jamais refaire, c’est plus bas (et il y a aussi une partie sur mon ressenti à l’entrainement).

 

Ressenti général à J+8 du défi 0 sucre ajouté pendant 1 mois

J’ai démarré mon défi il y a maintenant 8 jours. Le début de l’expérience à coïncidé avec la reprise de l’entrainement à raison de 3 sorties d’une heure (dont 1 séance de fractionné). Globalement je me suis sentie plutôt fatiguée pendant cette 1e semaine. Je pense que la reprise de l’entrainement y est pour beaucoup mais je ne peux évidemment pas dire avec certitude si la diminution de l’apport en sucre joue aussi. De l’avis de mes proches, je n’ai pas été (plus) désagréable ou irritée (que d’habitude)^^. Le moral a été au rendez-vous pour cette première semaine.

 

Sur le plan alimentaire

Avant de commencer mon défi, je m’étais préparée mentalement au fait de ne pas manger de sucre. Je pense que cette étape m’a été bénéfique car je n’ai pas ressenti cet appel du sucre. Cependant, j’ai eu tendance à manger en plus grande quantité que d’habitude. Je me suis aussi rendu compte qu’il m’étais arrivé de manger sans avoir de sensation de faim (surtout le goûter…oui je fais encore des goûter comme les enfants^^). Est ce que c’est lié à la reprise de l’entrainement ou à une “peur » de manquer d’énergie, je ne sais pas mais en tout cas, ce n’est pas significatif sur la balance.

Pour tenir ce défi, j’ai fait des recherches afin de trouver des alternatives sans sucre ajouté (parce que oui, quand même, j’aime bien avoir une petite note sucrée pour commencer la journée et à la fin des repas).

Alors justement pour le petit déjeuner,  je n’ai pas fait de révolution, car je consommais déjà le porridge vegan et ça m’arrivait de faire des brunchs le dimanche en utilisant la recette “English breakfast”. Par contre, je n’étais pas sur de pouvoir manger salé à 7h30 du matin avant de bosser mais en fait, c’est très bien passé (plus digeste que je ne le pensais) et je compte bien refaire ce petit déjeuner plus souvent ! La belle découverte pour le petit déjeuner, ce sont les pancakes sans sucre ajouté que j’ai aussi beaucoup apprécié car ça change des tartines de pain (on peut y mettre toutes sortes de farine pour varier les goûts et les apports en nutriments) et ça peut aussi être préparé la veille pour gagner du temps le matin.

 

Les réussites et les catastrophes c’est dans ce paragraphe !

Là où j’ai fais des tests qui n’ont pas tous été concluants, c’est en ce qui concerne les gâteaux…J’ai trouvé sur internet (et notamment sur ce site) plusieurs recettes très appétissantes et qu’évidemment j’ai commencé à tester !!

1e essai : le gâteau aux pommes

Facile à réaliser, il ressemble à un gâteau au yaourt (le sucre en moins). Par contre du point de vue gustatif, c’est fade ! Quand on croque dans un morceau de pomme c’est sympa car on sent bien le fruit mais sinon nous n’avons pas trouvé le gâteau plaisant (même s’il reste mangeable à nos yeux). Avec ce 1e gâteau sans sucre, je n’étais pas très sereine sur la suite des desserts et la possibilité de vraiment se faire plaisir avec un dessert sans sucre ajouté.

 

2e essai : la tarte aux poires

J’ai quand même tenté un 2nd dessert qui est un mix entre 2 recettes de tarte (plus quelques ajustements à ma sauce). Et là, ça a été une belle réussite !!!

Tarte poire et fruits d'automne

La tarte est croquante et gourmande grâce à la pate constituée de fruits secs et fruits séchés. Les poires rajoutent une douce saveur sucrée et juteuse qui donne un ensemble globalement peu sucré mais très agréable tout de même! rassurez-vous, je vous donne la recette dans le prochain article ^^.

 

3e essai : le cheese cake  aux framboises

Motivée par ma réussite avec la tarte aux poires, je me suis lancée dans la réalisation du cheese cake aux framboises. Regardez comme il est joli en apparence…ça donne envie de goûter, non ?

Cheese cake sans sucre ajouté

En le faisant j’étais un peu sceptique sur la capacité des framboises à apporter suffisamment de sucre pour balancer le salé du Saint Moret… et au final, j’aurais du essayer des adaptation de la recette (par exemple avec un autre fruit naturellement plus sucré) car le résultat était vraiment catastrophique !! Le cheese cake est à la fois salé et acide. Mon copain a même essayer de rajouter du sucre sur sa part mais ça n’a pas suffit à améliorer le goût. Pour la 1e fois de ma vie, j’ai été obligée de jeter un gâteau ! Donc, vous l’aurez compris,  je vous épargne cette recette dans le prochain article !

 

La surprise de la semaine

Cette semaine, j’ai traqué les étiquettes des quelques produits transformés que j’achète à la recherche de sucre. Mon copain aussi s’est pris au jeu et figurez-vous qu’il a découvert que la mayonnaise que nous achetons contient…du sucre ! C’est bien un des rares produits où je ne pensais pas possible d’y trouver du sucre. Donc en attendant que mon chéri finisse le pot, ce sera mayo maison pour moi !

 

Sur le plan sportif

Je suis un peu déçue mais pour le moment, je n’ai pas ressenti de différence significative sur le plan sportif. J’ai eu quelques courbatures sur ma dernière sortie de la semaine que j’attribue à un manque d’hydratation. J’espère trouver plus de différence les semaines qui arrivent.

 

Bilan de la semaine 1 et objectif de la 2e semaine du défi

Je suis contente d’avoir réussi la 1e semaine du défi, ce qui me motive pour continuer. Cette semaine, je vais me focaliser sur le fait de mieux écouter mes sensations (notamment de faim et de satiété). Le gros défi de la semaine c’est de résister aux 2 anniversaires du week end prochain avec leur lot de gâteau. Côté entrainement, je vais être vigilante à l’hydratation pour mieux identifier d’éventuelles différences avant/pendant le défi.

 

 

Photos par Felix Broennimann et E.C.

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez gratuitement l'ebook "Des réponses aux 4 questions les plus fréquentes sur l'alimentation des sportifs d'endurance"