Défi 0 sucre ajouté pendant 1 mois : J+16

Smiley triste

Bonjour les athlètes, j’espère que vous allez bien et que vous progressez vers votre objectif !

 

Aujourd’hui je suis à 16 jours du début de mon défi et aussi à 16 jours de l’arrivée… Et je m’accroche !!! Cette semaine, on a fait plusieurs repas chez des amis ou de la famille dont 2 anniversaires… aïe, aïe, aïe ça n’a pas été facile. Je vous raconte plus bas.

 

Ressenti général à J+16 du défi 0 sucre ajouté pendant 1 mois

Le défi a débuté depuis 16 jours. La première semaine a été un peu difficile car j’ai été fatiguée et j’ai eu tendance à manger plus qu’à la normale (est-ce que c’était à cause du défi, peut être). Pour en savoir plus sur le début du défi, vous pouvez lire “Défi 0 sucre ajouté pendant 1 mois” et “mon 1e bilan à J+8”.

Donc cette semaine, j’ai été moins fatiguée, avec plus de motivation à faire mes sorties sportives et à être active en général. Il y a eu encore des essais culinaires dont je vous parlerai dans l’article de jeudi !

Niveau moral, pas de problème à signaler et les quelques jours de soleil m’ont aidé à rester motivée. En plus, je me suis rendue compte en fin de semaine dernière que j’étais beaucoup moins attirée par des produits auxquels j’aurais eu du mal à me passer en temps normal (madeleine, choco…). Par contre il faut que je vous raconte le week end que je viens de passer sur le plan nourriture.

 

Sur le plan alimentaire

A la maison tout s’est bien passé ! J’ai varié mes petits déjeuner en utilisant principalement les 3 recettes que je vous ai donné au début du défi. Il n’y a eu qu’un goûté où j’ai eu, comme un ancien réflexe, en prenant le paquet de crunchy de mon chéri mais rassurez-vous je me suis vite rappelée à l’ordre avant de verser les céréales dans mon bol. Et puis au final c’était vraiment un réflexe mais pas une envie.

J’ai encore fais plusieurs essais de gâteaux sans sucre ajouté ce qui fais que j’avais régulièrement une douceur en fin de repas. Ca m’a largement suffit et je n’ai pas ressenti de manque. C’était même gratifiant lorsque je me suis rendue compte qu’il ne m’a pas été difficile de résister à la tentation de manger des madeleines ou des choco alors que mon chéri en a mangé à plusieurs reprises devant mes yeux (oui c’était pas très cool de sa part mais au final je me suis sentie plus forte).

 

Là où c’est devenu un peu plus complexe c’est lors des repas à l’extérieur. On a passé le week end en dehors de chez nous. Nos proches étaient au courant de mon défi 1 mois sans sucre ajouté mais tous ne savaient pas forcément ce que ça impliquait dans le détail. Je ne leur avais pas demandé d’adapter leurs habitudes, je voulais voir si je pouvais m’en sortir toute seule. Ce qui a été le plus difficile à comprendre c’est que je veuille faire ce défi pendant 1 mois sans exception (même pour un gâteau d’anniversaire ou  un carré de chocolat noir). Le moment le plus sympa c’est quand on s’est tous mis à regarder la liste des ingrédients des produits qu’on avait sur la table. Alors petit quizz…parmi les plats suivants, lesquels  contiennent du sucre ajouté ???

Réponse A : les roulés au fromage,

Réponse B : les concombre à la crème de la grande distribution 

Réponse C : le pain complet

La bonne réponse est réponse A et B !! Dans la pâte des roulés au fromage on trouve du sucre et dans la sauce des concombres à la crème, il y a aussi du sucre !!! Heureusement, belle maman avait aussi des galettes de soja et légumes qui, par chance, ne contenaient pas de sucre.

 

Donc pour la première partie du week end, ça a été, j’ai esquivé les concombres à la crème ou les roulés au fromage. Au moment où le premier gâteau d’anniversaire est arrivé sur la table, ça a un peu surpris les gens (vu que je crois que je n’ai jamais refusé un dessert). Mais, j’ai tenu bon, ça fait du bien d’avoir “survécu” à cette épreuve. Ca me donne le sentiment d’être plus forte et ça me boost pour finir le challenge. Par contre pour l’autre partie du week end ça a été la grosse cata. Je n’ai pas résisté à la pression sociale^^…ça a été un gros dilemme en moi. Je me suis demandée jusqu’où je devais/pouvais aller dans mon défi. Est-ce que ça me privait de moment de partage du fait que je ne m’autorise pas à manger certains produits parce qu’ils contiennent du sucre ajouté ? Je me suis dis que ce n’était pas très juste mais que le moment de partage était le plus important. J’ai donc mangé de la pizza, du jambon et du gâteau. Je me demandais quelles sensations j’allais ressentir en mangeant le gâteau et bien ça a été comme un gros shoot de sucre (alors que le gâteau n’était pas plus sucré que n’importe quel autre gâteau classique). C’était bon mais en même temps c’était trop. Une demie part m’a suffit mais j’ai aussi ressenti que je n’étais pas encore déshabituée du sucre. J’ai échoué dans mon défi. Il y a une partie de moi qui est déçue et puis d’un autre côté, je me dis que c’était aussi important de partager le même repas que les personnes qui nous entourent. Même si j’ai échoué, je continue le défi jusqu’au bout.

 

Sur le plan sportif

Des bonnes sensations sur mes sorties de cette semaine. J’ai ressenti moins de fatigue et plus de motivation à sortir. Je ne peux toujours pas dire si cela vient de la diminution de l’apport en sucre ajouté ou bien si c’est mon corps qui reprend doucement ses repères…à voir sur les semaines qui viennent !

 

Bilan de la semaine 2 et objectif de la 3e semaine du défi

Après le craquage de dimanche, je repars sur les bonnes bases ! Je vais essayer de calculer la quantité de sucre que je consommais avant le défi (en le représentant avec des morceaux de sucre) pour imager un peu mieux ce défi.

 

Photos par Alexas_Fotos et E.C.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez gratuitement l'ebook "Des réponses aux 4 questions les plus fréquentes sur l'alimentation des sportifs d'endurance"