Le pied d’athlète : comment prévenir et traiter la mycose ?

Empreinte pied

Bonjour les athlètes, j’espère que vous allez bien et que vous progressez vers votre objectif !

C’est un sujet qui peut vite devenir gênant surtout lorsqu’il s’agit de marcher pieds nus en public. Non seulement ce n’est pas joli, ça peut être douloureux mais en plus c’est contagieux dans certains cas ! Alors comme d’habitude, mieux vaut prévenir que guérir mais je vous donnerais aussi quelques conseils si vous êtes déjà touché.

 

Le pied d’athlète c’est quoi ?

A la base c’est plutôt une jolie expression mais ça tourne vite au cauchemar quand on voit des photos de cas sévères (rassurez-vous, je ne vais pas mettre de photos). Concrètement, c’est une macération des espaces interdigitaux des pieds (comprenez “l’espace entre les doigts de pieds”) avec ou sans atteinte par une mycose*. C’est souvent l’espace entre le 4e et le 5e orteil qui est touché en premier. Les pieds sont humides et la peau entre les orteils est blanchâtre et squameuse (des lambeaux de peau se décollent comme après un coup de soleil), elle peut être fissurée voire infectée.

 

Quels sont les précautions à prendre pour éviter d’être touché

Qu’il y ait ou non une mycose, la cause principale de cette agression est la macération du pied dans un espace humide et mal ventilé. Donc quelques règles simples à mettre en place peuvent aider à éviter le problème :

  • changez de chaussures tous les jours (ne pas porter 2 jours de suite les même chaussures pour qu’elles aient le temps de correctement sécher) ;
  • alterner aussi avec 2 paires de chaussures de sport pour les même raisons ;
  • changez de chaussettes tous les jours voir plusieurs fois par jour (en cas de forte transpiration par exemple) ;
  • à la piscine et dans les vestiaires collectifs, déplacez-vous avec une paire de claquettes pour éviter le contact avec le sol dans les douches ;
  • restez pieds nus ou en chaussettes aussi souvent que possible ;
  • après la douche, séchez bien l’espace entre vos orteils ou supprimer l’humidité ;
  • privilégiez des chaussures qui soient bien respirantes et le moins serrées possible.

 

Que faire quand c’est déjà trop tard ?

Si vous êtes déjà touché ou que vous pensez être touché par le pied d’athlète, la première chose est de consulter votre médecin ou un podologue pour traiter rapidement le problème. En attendant, voici quelques mesures à suivre :

  • mettez en place les précautions du paragraphe “Quels sont les précautions à prendre pour éviter d’être touché”
  • utilisez une serviette de toilette spécifique pour vos pieds ;
  • évitez les savons agressifs qui vont altérer le film protecteur qu’il y a sur la peau ;
  • utilisez les huiles essentielles (attention ne convient pas aux femmes enceintes ou allaitantes ni aux enfants)

 

Mes 2 recettes à base d’huiles essentielles pour le pied d’athlète

Mélange spécial Pied d’athlète tea tree, laurier noble, palmarosa (amélioré par Alexandra**) 

A appliquer sur des pieds propres et secs ! Versez dans le creux de votre main une noisette de crème hydratante et ajoutez 1 goutte de chaque huile essentielle (tea tree, laurier noble, palmarosa). Mélangez et appliquez ce mélange sur les zones à problème. Répétez l’opération 2 fois par jour pendant 2 à 3 semaines. Lavez-vous bien les mains après application. Ne pas utiliser en même temps que des produits pharmaceutiques.

 

Spray assainissant pour les chaussures tea tree et palmarosa :

Vaporisez vos chaussures avec un mélange assainissant contenant : 100 gouttes d’huiles essentielles de tea tree, 100 gouttes d’huile essentielle de palmarosa, 10g de produit vaisselle (c’est pour que les huiles se mélangent à l’eau) et complétez avec 200ml d’eau. Versez dans un flacon spray, agitez et c’est prêt ! Vaporisez dans vos chaussures de sport ou de ville puis laissez sécher avant de les porter. 

 

Précautions pour les huiles essentielles :

Ne jamais utiliser sur la femme enceinte ou allaitante, ni chez les enfants. Vérifiez que vous tolérez les huiles essentielles en posant 1 goutte d’huile dans le pli du coude. Si dans les 24h une rougeur apparaît, n’utilisez plus l’huile essentielle. Evitez d’exposer vos pieds au soleil juste après l’application des huiles. Lavez-vous les mains à l’eau et au savon après avoir utilisé les huiles essentielles. En cas de sensation de brûlure, étalez de l’huile végétale (l’huile de cuisine fais très bien l’affaire) sur la zone et contactez votre médecin. En cas de doute, demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien.

 

*http://www.anps-france.com/fiches-conseils-bibliographie/pied-dathlete/  

** Alexandra du blog Chroniques d’une vie plus saine

Photo pas Falco

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez gratuitement l'ebook "Des réponses aux 4 questions les plus fréquentes sur l'alimentation des sportifs d'endurance"