Le sport et moi : comment et pourquoi je l’ai intégré dans ma vie

Le sport et moi

Bonjour les athlètes, j’espères que vous allez bien et que vous progressez vers votre objectif !

 

Il nous pousse à nous dépasser, nous fait nous sentir libre, il nous épuise, parfois il nous blesse, il nous procure de la joie et parfois de la déception mais il fait partie de nos vies, je parle bien sûr du SPORT. On a tous un évènement qui nous a fait débuter (ou reprendre) le sport. Aujourd’hui, je partage avec vous “comment et pourquoi j’ai intégré le sport dans ma vie”.

 

Pour une fois, le sujet n’est pas de moi ! En effet, je participe à un évènement inter-blogueurs créé par Emmanuelle Gonthier, l’auteur du blog “Always au top de moi”. Le principe est simple et ouvert à toutes les personnes qui tiennent un blog ou un site. Il suffit d’écrire un article sur le thème choisi par le blogueur hôte. Cet évènement permet aux lecteurs de découvrir d’autres blogueurs et de bénéficier de leurs idées, sensibilités et points de vue. A l’issue de l’évènement, l’ensemble des articles rédigés par les blogueurs sont regroupés dans un PDF qui est mis à la disposition de tous gratuitement. Pour en savoir plus sur l’évènement, je vous laisse consulter l’article d’Emmanuelle.

 

Le sport et moi : une histoire de longue date

Le sport a toujours fait partie de ma vie depuis toute petite car ma maman était prof d’EPS, donc chez moi, c’était une évidence de faire du sport. J’ai commencé à l’école maternelle par faire du judo ou plutôt du baby judo car à 4 ans je crois que c’était la seule activité qui acceptait les petits. J’ai continué pendant 5 ans jusqu’à la ceinture orange mais avec de moins en moins de motivation et puis j’ai finalement bifurqué sur de la danse moderne jazz pendant 2 ans pour être avec mes copines. En parallèle de la danse, j’ai fais l’école du cirque pendant 1 an où j’ai adoré marcher sur un fil et tenir en équilibre sur un ballon plus gros que moi ! Comme je me suis vite ennuyée, j’ai débuté un autre sport, la gymnastique et là, c’est devenu ma grande passion ! Barres asymétriques, poutre, saut et sol m’ont offert de grands moments de satisfaction et aussi mes premières blessures en sport. Après 6 ans de bonheur, je me suis résignée à arrêter la gym car le club où j’en faisais a fermé et je ne voulais pas aller en faire ailleurs. Au lycée, j’ai opté pour l’escalade qui est un sport que j’ai adoré pour le dépassement de soi mais que je n’ai pas continué quand je suis partie pour mes études. La fac puis mes premiers jobs ont été très chronophages et m’ont obligé à déménager très souvent. Je n’arrivais pas à faire du sport régulièrement même si j’ai quand même fais ponctuellement de la course à pied, de la rando, du vélo, du Pilates, du stretching…

 

Pourquoi je fais du sport aujourd’hui ?

Depuis 1 an et 1/2, j’ai réussi à retrouver un équilibre dans ma pratique sportive sûrement parce que je suis installée et que je sais que je vais rester quelques années au même endroit 🙂 Aujourd’hui, je fais de la course à pied (et je commence à aimer ça), je fais de la marche rapide et du stretching. Les raisons qui me poussent à faire chacun de ces sports sont très différentes.

La relaxation

Le stretching, c’est mon moment de relaxation, de lâcher prise pour évacuer toutes les tensions et surtout le stress du boulot et de la vie en général. La prof est géniale et j’en ressors toujours dans un état d’apaisement très agréable.

L’endurance

En parallèle, je recherchais une activité d’endurance pour “décrasser mon corps”, être en bonne forme générale et aussi pour affiner mes jambes (benh oui comme beaucoup de personnes, j’ai moi aussi mes petits complexes^^). J’adore l’allure des personnes qui font de la course à pied et j’ai essayé à plusieurs reprises d’en faire mais j’avais beaucoup de mal à aimer ça. Par contre, j’adore la randonnée et la marche en général surtout quand le paysage est agréable. J’ai donc commencé la marche rapide en me disant que c’était une bonne alternative à la course à pied pour allier mon goût pour la marche tout en faisant travailler le cardio. Je me suis donc inscrite en club ce qui me permet de bénéficier des conseils d’un coach et de rencontrer d’autres personnes. Même s’il y a  peu de jeunes, l’ambiance est détendue et je dois reconnaître qu’il y a des retraités qui ont une super forme !! Aujourd’hui, je marche à 7,5km/h et mon objectif est d’arriver à faire 8km en 1h d’ici le mois de juin !  C’est par hasard, lors d’une sortie marche en solo que j’ai eu envie de courir et au final je me suis retrouvée à faire 1h de course !! J’ai trouvé ça tellement agréable que maintenant je refais de la course à pied 1 à 2 fois par semaine.

Ce que le sport m’apporte

Ces 3 activités me permettent d’avoir des moments rien que pour moi, je me vide la tête, je pense à mes projets, bref je fais du bien à mon corps et à mon esprit. Contrairement au stretching où on est très focalisé sur son corps, sa respiration et ses sensations, en marche et en course, je dissocie complètement mon corps de mon esprit. C’est un peu comme si mon corps était en pilote automatique pendant que mon esprit vagabonde, pense, programme ou observe avec attention certains détails de la nature.

 

Comment je m’organise ?

Mes objectifs et mon emploi du temps

Je me suis fixé l’objectif de courir ou marcher 3 fois par semaine pendant environ 1h (maintenir un bon état physique général et affiner mes jambes). En marche, l’objectif est un peu plus précis puisque je veux être capable de marcher 8km en 1h d’ici le mois de juin. Concrètement, je fais 1 sortie course le lundi, 1 sortie fractionné le mercredi ou le jeudi et  1 sortie marche en club le vendredi. Pendant l’hiver, je fais mes sorties entre midi et 2 pour profiter au maximum de la lumière du jour (quel délice de courir sous le soleil alors que le thermomètre reste bien bas). Ca me permet aussi d’éviter de courir dans le noir, seule le soir. C’est assez difficile de reprendre le boulot en début d’après midi mais c’est un bon compromis et ça me libère mes soirées pour d’autres activités. Par contre, dès que les jours rallongent, je reprends les sorties en fin de journée car physiquement, ce moment me correspond mieux. Pour le stretching, l’objectif est juste de faire 1h de cours par semaine (c’est le mardi soir entre 19h et 20h dans une salle près de chez moi).

Motivation : je te garde

Niveau motivation, j’ai trouvé plusieurs astuces pour réussir à garder ces activités en place :

– choisir des activités qui nous plaisent et qui nous font du bien (c’est essentiel) ;

– se fixer des objectifs réalistes et qui s’intègrent dans nos emplois du temps chargés (c’est essentiel aussi^^) ;

– ne jamais louper 2 séances d’affilé (au pire raccourcir la séance ou remplacer la séance par du renforcement musculaire) ;

– inscrire des petites citations de motivation à plusieurs endroits dans la maison (le miroir de la salle de bain c’est pour moi l’endroit le plus efficace), dans son agenda, sur son bureau…

Ma citation du moment “Il n’y a qu’une façon d’échouer, c’est d’abandonner avant d’avoir réussi”.

Alimentation : mon alliée

Comme c’est un de mes sujets de prédilection et que c’est moi qui cuisine à la maison, ce n’est pas trop compliqué. J’aime manger des plats savoureux, sains et appétissants alors je prends le temps de cuisiner (à peu près 30 min par jour). J’achète environ 80% de produits bio et locaux, très peu de produits transformés, peu de viande, beaucoup de légumes et fruits frais, des céréales complètes… Pour gagner du temps,  je prépare chaque semaine la liste des menus (ça me permet aussi de lister les courses) et je cuisine régulièrement des plats en quantité suffisante pour 2 à 3 repas (je congèle si besoin). En hiver, il y a de la soupe presque tous les soirs car c’est facile, rapide et qu’on peut varier à l’infini. En été, c’est une entrée de crudités à coup sur au moins 1 fois par jour. Là encore c’est facile, et rapide, on peut varier les couleurs, saveurs, textures et du coup on fait le plein de vitamines, fibres et minéraux.

 

Mon avis

Pour résumer, le sport pour moi, c’est avant tout un moyen essentiel d’être bien dans mon corps et dans ma tête. Il me permet aussi de tisser un lien social en dehors du boulot. Si vous n’avez pas encore trouvé celui qui vous correspond ou que vous avez du mal à vous motiver sur la durée, ne lâchez rien et testez des nouvelles activités sans tenir compte des a priori (la marche ce n’est pas que pour les vieux^^).

 

Et vous, comment et pourquoi avez-vous intégré le sport dans votre vie ?

 

Photo par E.C.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez gratuitement l'ebook "Des réponses aux 4 questions les plus fréquentes sur l'alimentation des sportifs d'endurance"