Saison 2018 / 2019 : mon nouveau défi

chaussure de sport

Bonjour les athlètes, j’espère que vous allez bien et que vous progressez vers votre objectif !

 

La rentrée est là et c’est un bon moment pour se fixer de nouveaux objectifs en apprenant de ses réussites et de ses échecs passés. Ca fait déjà quelques temps que mon chéri me tanne pour que je me lance de vrais défis en matière de sport mais j’avais toujours priorisé d’autres projets pro ou perso. C’est en lisant le livre Born To Run que j’ai eu un déclic qui m’incite à me lancer au delà de mes petites sorties running habituelles. Donc cette année, un de mes objectifs c’est de progresser en course à pied et surtout de progresser sur la distance !

 

Mon objectif :

courir et terminer le trail de 45km (2000m D+) du Beaujolais vert

en octobre 2019

 

Pourquoi cette distance et pourquoi cette course ?

La distance du marathon est mythique. Pour moi c’est long et ça va nécessiter beaucoup d’entraînement (pour rappel, dans mon couple, c’est mon chéri le vrai sportif, moi je me contente de “m’entretenir”). Pour d’autres qui pratiquent l’ultra, ça semble tout petit. Je suis convaincue qu’avec de la régularité, cette distance est accessible à une très grande majorité de personnes et malgré tout, elle reste un rêve dans l’esprit de nombreux coureurs débutants. La distance est suffisamment longue pour que le fait d’atteindre la ligne d’arrivée soit un symbole du travail accompli et de l’assiduité dans l’entraînement. Bref, ce sera un beau cadeau pour moi et pour mon chéri (il rêve de venir m’encourager sur une course, comme moi je peux le faire sur chacune de ses compétitions).

 

Le trail c’est parce que j’apprécie d’avantage de galoper dans de jolis paysages, au milieu des champs, des montagnes  ou de la forêt plutôt que de courir sur la route et du coup c’est une bonne étape avant de se lancer dans des trails plus longs ou avec plus de dénivelé. Côté pratique, on a des amis qui habitent pas trop loin donc c’est top pour l’hébergement !! En plus, l’avis qui a été laissé par l’un des coureurs de la version 2017 à fini de me convaincre pour cette course.

 

1 an de préparation

Certains me diront que je prévois large ! Mais j’y vois les avantages suivants :

– je vais pouvoir monter doucement en intensité et en distance au fur et à mesure (bien travailler sur le renforcement et l’endurance fondamentale dans un 1e temps afin de réduire le risque de blessure) ;

– avoir un planning d’entraînement raisonnable (je ne vais pas laisser tomber tout ce qu’il y a à côté) ;

– réaliser des courses intermédiaires pour évaluer mes capacités ;

– faire des pauses de quelques jours voir même 1 ou 2 semaines si j’en ressens le besoin.

 

No limit

Pour commencer, je me suis procuré le livre d’Eric Orton « No limit ». Je l’ai découvert grâce à Born to run. Sa philosophie de la course à pied est au coeur du récit de Christopher McDougall. Il insiste particulièrement sur la recherche d’une foulée naturelle et le renforcement musculaire dans la prévention des blessures. Il propose également des programmes pour développer endurance, force et vitesse…Bref, ça promet d’être intéressant ! Je vous partagerai mon ressenti et les infos qui me seront utiles 😉

 

Cette année, je vais donc vous parler un peu de ma vie perso en partageant certains entraînements, mes compétitions et tout ce que j’apprendrai qui pourrait vous être utile à vous aussi.

 

 

Dites-moi dans les commentaires ce que vous pensez de mon défi et quel est le votre pour cette nouvelle saison ?

 

 

 

Photo par Junki72

 

Vous aimerez aussi...

15 réponses

  1. Belle résolution! Je vais suivre tout ça. Pour garder la motivation, je te conseille de te tester sur des petites distances avant … et de te faire plaisir avant tout!

    • Elodie Cluzeau dit :

      Bonjour Jérôme, merci de tes encouragements (je pense qu’à certains moments difficiles ça fera de bien de revoir ces commentaires^^). Comme tu le dis très justement, j’ai prévu plusieurs compétitions intermédiaires pour prendre mes marques et valider le bon déroulement du programme…peut être que je passerai pas trop loin de chez toi 😉

  2. Manu dit :

    Hello Elodie,
    Beau defi !! Je suis en plein dedans en ce moment car comme toi cette année, l’année dernière j’ai décidé de faire mon premier marathon fin 2018 et j’ai prévu une année complète pour le préparer. La motivation il en faut – j’en ai toujours – et oui il faudra aussi savoir couper un peu. C’est mon cas cette semaine ou je fais une pause complète en course à pied + sport pour bien récupérer de tous les efforts accomplis jusque là.
    J’en profite pour travailler autre chose. J’ai effectué plusieurs compétitions intermédiaires depuis le début de l’année dont trois de la moitié de l’objectif (20km, semi, 24km, 22km) dont 3 trails et j’ai la semaine prochaine un trail 44km que je fais en mode cool pour tester ma capacité à encaisser un effort de plus de 4h. Mon defi à moi est de faire un premier Ultra l’année prochaine – au milieu du printemps – dans mon coin pour préparer mon premier gros trail en montagne l’été prochain et marquer des points pour tenter une inscription sur une des courses de l’UTMB en 2020 🙂
    Bonne continuation et bons entraînements à venir
    ++
    Manu

    • Elodie Cluzeau dit :

      Wahou ! Bravo Manu ! C’est génial de lire tes objectifs à l’horizon 2020, moi aussi c’est le genre de défi qui me trotte dans la tête :). A ce que je vois, ta prépa semble déjà bien entamée et programmée. Je serai ravie d’avoir ton CR du trail de 44km ! Bonne continuation

      • Manu dit :

        Voilà je suis allé au bout de mon 1er trail de 44km en moins de 5h 🙂 Je sais maintenant ce que je suis capable d’endurer pour mon marathon qui sera beaucoup plus plat, mais il faut encore s’entraîner pour courir tout le long du marathon ce qui – pour moi était clairement impossible sur le trail.
        Sinon le trail ne s’est pas trop mal passé, jusqu’au 31è kilomètre où les efforts demandés à mes mollets jusque là m’ont contraint à alterner course et marche jusqu’au ravito du 37è. Cela m’a aussi beaucoup appris sur la gestion de course pour cette distance.
        Physiquement j’ai plutôt bien récupéré car 3 jours après j’ai pu déjà faire un petit footing de récupération sachant que la prochaine échéance est dans 8 semaines maintenant.
        ++
        Manu

        • Elodie Cluzeau dit :

          Bonjour Manu, super ce trail, bravo !!! Tu peux être serein pour le marathon 😉 Je ne vois rien au sujet de ton alimentation et de ton hydratation alors je suppose que tu as trouvé ce qui te convient ^^.

          • Manu dit :

            Je marche au pain d’épice pour le sucré en course.
            Pour le trail je mettais emporter des batonnets – pour faire des doses – d’emmental pour le salé. J’avais 2 litres d’eau avec moi que j’ai quasiment entièrement bu + une flasque de 200ml sucré / salé.
            J’ai bu régulièrement dès le 5è kilomètre en petite quantité 1 à 2 gorgées pas plus.
            J’ai complété sur le ravito 26km et 37 km par de la banane séchée et un verre de coca. J’ai surtout utilisé les ravitos pour me rafraichir avec des verre d’eau sur la tête ^=^

  3. Nathalie LEJEUNE dit :

    Trop cool ! Moi c’est mon premier Semi pour novembre 2018. Courage ! J’ai fait comme toi entraînement long et beaucoup de fondamentale. Hâte de lire tes premières sensation

    • Elodie Cluzeau dit :

      Bonjour Nathalie, c’est chouette de voir que j’ai des lecteurs et des lectrices qui préparent des distances différentes !! Je te souhaite un bon programme d’entraînement et penses à me partager ton compte rendu après le semi !!

  4. Sylvia dit :

    Je trouve que c’est un super défi! Je te souhaite une belle préparation tout en douceur et sans accroc. Moi je prépare le marathon de Florence en 10 semaines! Je viens d’entamer la première! Merci pour le partage de tes connaissances

    • Elodie Cluzeau dit :

      Bonjour Sylvia, ça fait plaisir de lire ton commentaire et de voir que tu prépares un belle épreuve 😉 Donnes moi des nouvelles de ta prépa et je veux absolument le compte rendu de ton marathon 🙂

  5. Joël dit :

    Bon courage. Comme Jérôme je conseillerais de faire quelques petites distances avant, pour se tester mais aussi pour rompre la monotonie d’une très longue prépa.

    Pour ma part, mon premier objectif de cette nouvelle, c’est faire tomber la barre des 4h au marathon. Pour ça, je suis passé progressivement à 5 séances semaines et je veille un maximum à éviter les aliments à IG haut, sauf juste après un effort.

    • Elodie Cluzeau dit :

      Bonjour Joël, merci de tes encouragements et de tes conseils ! C’est génial ton objectif pour le marathon. Est-ce que tu as déjà choisis sur quel marathon tu vas battre ton record ?

  6. Franck dit :

    Bonjour Elodie, très bel objectif dans un coin vraiment très beau. Le temps et la progressivité sont des éléments essentiels pour tout objectif de course à pieds. Cela permet de conserver plaisir et santé et de mettre, si on le souhaite, la barre à un niveau différent. Si tu as besoin de conseil pour planifier ton année, n’hésites pas à m’envoyer un message. Franck / Objectif Trail

    • Elodie Cluzeau dit :

      Merci Franck pour tes conseils bienveillants. En effet, après la lecture de plusieurs récits de sportifs qui ont du abandonner leur prépa pour blessure ou par démotivation, je me dis qu’il est sûrement judicieux de voir un peu large dans le calendrier ^^.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez gratuitement mon ebook et améliorez vos performances en mangeant mieux sans prise de tête