La bière après le sport : 3 préjugés sur ses bienfaits

Imaginez.

C’est la fin de la journée. Le soleil commence à laisser place à la fraîcheur du début de soirée.

Vous êtes fier(e) de vous car vous avez mené cette sortie running, natation ou vélo à merveille. Vous vous êtes bien défoncé(e) et la séance a été efficace.

Maintenant, place à la détente et vous savez ce qui serait parfait pour finir cette belle journée ?

Une petite bière bien fraîche avec les copains !!

Mais au fait, est-ce que la bière après le sport c’est efficace pour la récupération ?

Argument souvent entendu : La bière après le sport c’est utile car ça contient des glucides, des vitamines et des minéraux.

Oui MAIS la bière après le sport ça bousille votre récupération

Hein ? Quoi ?

(Je sais ce que vous vous dites).

“Comment c’est possible qu’une boisson qui contient des glucides, des vitamines et des minéraux puisse nuire à ma récupération ?”

Et bien, oui malheureusement, je suis au regret de vous dire que la bière n’est pas votre alliée quand votre corps travaille activement à votre récupération.

Le problème majeur provient de l’alcool.

Pourquoi l’alcool est nuisible à votre récupération ?

Normalement, si vous venez de finir votre séance de sport, vous avez transpiré et vos réserves de glycogène se sont réduites. Il est aussi tout à fait envisageable que vos muscles aient (un peu) souffert.

Donc si vous voulez progresser et être capable d’enchaîner les entraînements, il faut que votre récupération soit efficace.

Pour cela, il faut :

  • vous réhydrater pour assurer le retour à un fonctionnement optimal de votre corps,
  • reconstituer rapidement les stocks de glycogène en profitant de la fenêtre métabolique,
  • favoriser la reconstruction musculaire.

Et bien, figurez-vous que l’alcool altère ces 3 actions !

Préjugé n°1 : la bière après le sport ça réhydrate

L’alcool agit sur une substance (la vasopressine) qui intervient dans la fabrication des urines. L’alcool perturbe l’action de la vasopressine ce qui a pour conséquence d’augmenter le volume des urines.

Donc vous faites un effort d’endurance => vous transpirez => vous vous déshydratez.

Ensuite, vous buvez une bière après le sport => ça augmente vos urines => vous vous déshydratez encore.

Attendez, un instant ! Le but de la récupération, c’était pas de vous réhydrater ?

Bière avec une mousse généreuse : à réserver au moments festifs en dehors de l'effort.

Préjugé n°2 : la bière après le sport, ça apporte des sucres pour remplir les stocks de glycogène

Dans les 30 premières minutes qui suivent la fin d’un effort d’endurance, votre corps est comme un papier buvard. Il a soif de glucides pour remplir ses réserves de glycogène.

Une boisson de l’effort adaptée contient en moyenne 1,5 fois plus de glucides que la même quantité de bière.

Donc, ce n’est pas exceptionnel pour votre récupération.

Mais surtout, l’alcool modifie le métabolisme du glucose en perturbant son stockage dans le foie et les muscles.

Préjugé n°3 : la bière après le sport c’est utile grâce à la richesse en vitamines et minéraux

La transpiration est une porte de sortie importante pour les minéraux. Sodium, potassium, magnésium, calcium s’échappent un peu plus à chaque kilomètre parcouru…et bien sur c’est pire s’il fait chaud.

Donc la récupération doit OBLIGATOIREMENT apporter ces minéraux pour compenser les pertes. Dans le cas contraire, le risque de baisse de performances, de crampes ou de fatigue peut s’installer.

Pour en revenir à notre petite mousse.

Même si elle contient du magnésium, du potassium et des vitamines du groupe B, ça reste insuffisant par rapport aux besoins du sportif.

Là encore, une boisson de récupération adaptée apporte environ 3 fois plus de magnésium que la même quantité de bière et 1,5 fois plus de vitamines du groupe B.

La bière après l'effort est inadaptée au travaille de récupération de l'organisme

Dernier point (très peu connu) : l’impact sur la récupération musculaire

Vous faites du fractionné ?

Vous augmentez votre volume d’entraînement pour préparer une compétition ?

Pas de bol, l’alcool endommage aussi vos capacités à progresser du point de vue musculaire.

En effet, la consommation d’alcool après l’effort perturbe la réparation des lésions causées aux muscles pendant l’effort.

La bière après le sport : conclusion

Je sais que certains athlètes de très haut niveau comme Emile Zatopek ont une réputation de buveurs de bière. Forcément ça laisse planer un doute sur l’impact de la bière après l’effort.

Est-ce que vous sauteriez du 3e étage s’il le faisait à l’entraînement ?

La bière est un alcool au même titre que le vin.

Alors le vin, c’est un alcool intéressant car il contient des polyphénols qui sont antioxydants. Pourtant tout le monde sait qu’il doit être consommé avec modération et que ça ne fait pas bon ménage avec l’endurance.

Donc gardez la bière et les autres alcools, pour des occasions en dehors de la récupération. Vous éviterez les dégâts.

Maintenant, allez piocher dans le TOP 10 des aliments pour booster sa récupération.

Si vous tenez absolument à la p’tite mousse après l’effort, mieux vaut opter pour une bière sans alcool ;).

Et vous, qu’est ce que vous buvez après l’effort ? Avez-vous envie de modifier vos habitudes ?

A très vite les athlètes, en attendant, “sportez-vous” bien !

Elodie

Photos : PixabayMusique par httpswww.soundcloud.comikson

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
    215
    Partages
  • 215
  •  
  •  

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Marvin dit :

    Bonjour Élodie,

    Merci pour cet article très intéressant, mais au combien frustrant. =(
    Après cette découverte on n’a plus que deux choix, bannir ce blog de notre mémoire ou bannir la bière en post-entraînement. Et vu que tes conseils sont de qualités, je pense que le choix est fait !

    Bon courage pour la suite =)

    • Elodie dit :

      Bonjour Marvin,
      Ton message m’a bien fait sourire 😉 Bonne continuation !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous êtes libre de recevoir gratuitement l'ebook "3 étapes pour trouver MON ALIMENTATION de l'effort IDEALE"