L-glutamine : améliorez naturellement vos performances sur longue distance

Glutamine…

Ce mot vous dit vaguement quelque chose ?

Peut-être en avez-vous entendu parler dans le monde de la musculation ?

Pendant longtemps elle a été consommée par les adeptes de la musculation pour favoriser la prise de masse.

Alors vous devez vous demander pourquoi je vous parle de glutamine ?

Et bien figurez-vous qu’elle présente des atouts précieux pour les efforts de longue durée…

Avant d’entrer dans le détail de ce qu’elle peut vous apporter, faisons un focus sur ce que c’est.

Qu’est-ce que la glutamine ?

La glutamine, c’est un acide aminé (comme les BCAA que vous prenez peut-être dans vos produits de l’effort).

En fait un acide aminé c’est un des composants de nos protéines.

Schématiquement, vous pouvez vous dire que les protéines ce sont des grands colliers de perles où chaque perle est un acide aminé.  

Il existe des tonnes de protéines différentes. Chaque protéine à une forme et une composition en acides aminés spécifiques qui lui donne un rôle précis.

J’imagine que là tout de suite, vous pensez aux protéines de nos muscles qui nous permettent de bouger.

Mais il en existe pleins d’autres.

Comme les protéines de notre peau qui donnent fermeté et élasticité.

Les protéines de transport comme l’hémoglobine.

Ou encore certaines hormones qui sont aussi des protéines telle que l’insuline (régulation du taux de sucre dans le sang).

Quand nous mangeons des aliments contenant des protéines, notre système digestif va découper les colliers de perles afin de libérer les acides aminés qui passent dans notre sang pour être utilisés là où on a besoin d’eux.

Donc la glutamine est un acide aminé naturellement présent dans les protéines de notre alimentation.

La L-glutamine peut améliorer les performances des sportifs qui présentent des problèmes digestifs pendant l'effort de longue durée.

A quoi sert la glutamine chez le sportif d’endurance ?

La glutamine c’est comme votre gâteau préféré pour vos cellules intestinales.

Elles en raffolent.

Et en plus, cet acide aminé participe à l’efficacité de nos entérocytes. Des cellules intestinales en bonne santé, c’est une barrière des douanes efficace. Ça permet de :

  • Faire passer les éléments utiles à notre corps (eau, acides gras, acides aminés, glucose, fructose…) du tube digestif vers la circulation sanguine.
  • Faire barrière aux bactéries, aux résidus d’aliments mal digérés ou trop gros pour être utilisables.

Si cette barrière devient trop perméable aux intrus, on parle d’hyperperméabilité intestinale.

Des symptômes tels que digestion difficile, diarrhée, fatigue chronique, intolérance à certains aliments peuvent apparaître.

Chez le sportif d’endurance, la barrière intestinale est mise à rude épreuve :

  • Ondes de choc sur le sol lors de la course à pied qui crée des micros lésions
  • Baisse des apports sanguins pendant l’effort
  • Agression par les radicaux libres lorsque l’effort s’arrête
  • Mauvais traitements du système digestifs tels que les entraînements à jeun, l’absence de ravitaillement pendant et après l’effort…
  • Ainsi que stress, tabagisme,
  • Consommation d’anti-inflammatoire, aspirine, ibuprofen
Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Colite du marathonien : 9 actions pour retrouver pas à pas un confort digestif

Des études laissent penser que l’inflammation résultant du passage d’éléments indésirables dans le sang serait aussi en cause dans certaines tendinites à répétition.

Donc cette glutamine a la capacité de nourrir nos entérocytes et de participer à leur bonne santé en favorisant l’efficacité de la barrière intestinale.

La L-glutamine peut aider à résoudre les problèmes digestifs pendant les efforts de longue durée.

La glutamine serait-elle utile pour vous ?

Si vous souffrez de diarrhée pendant ou après l’effort.

Si vous avez des difficultés à digérer.

Si vous tombez souvent malade.

Si vous souffrez de tendinites à répétition.

Alors je pense qu’il serait intéressant de tester de consommer de la L-glutamine sous la forme d’une cure.

Mais ce n’est pas un produit magique !

Parfois les causes sont multifactorielles.

L’apport seul de glutamine ne sera pas forcément suffisant pour résoudre votre problème.

Seul un œil expérimenté pourra identifier l’ensemble des éléments à modifier dans votre alimentation et votre pratique de l’endurance.

Quand et combien en consommer ?

Pour faire une cure de glutamine, vous pouvez tester de prendre 5 à 10g de L-glutamine/jour (répartis en une ou plusieurs prises).

Elle est à prendre entre les repas ou pendant l’effort (ajouté à votre boisson glucidique) ou dans votre boisson de récupération (voici une de mes recettes préférée à laquelle vous pouvez ajouter la glutamine).

La L-glutamine peut être consommée diluée dans une boisson de récupération.

Glutamine ou probiotiques ?

Les 2 sont très différents !

Comme je vous l’ai expliqué plus haut, la glutamine sert à nourrir vos cellules intestinales.

Les probiotiques, eux sont des bactéries qui participent à la bonne digestion et à notre immunité.

Dans les 2 cas, le résultat est similaire, vous avez du mal à digérer par exemple. Seulement la cause (et donc la solution) sont différentes.

C’est comme intervenir sur le dispositif d’allumage automatique des feux de votre voiture quand le problème vient simplement d’une ampoule qui est grillée.

Sportez-vous bien !

Elodie

Photos par : Pixabay, Elodie Cluzeau

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
    4
    Partages
  • 4
  •  
  •  

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

44 solutions aux problèmes d'alimentation qui anéantissent vos efforts,

ça vous tente ?