Manque d’énergie : Comment cette méthode issue des géants de l’industrie a aidé Régis ?

“Mais qu’est-ce que je fais mal ???”

C’est épuisant de tourner en rond avec son problème de manque d’énergie.

Vous cherchez des infos, vous lisez des articles spécialisés, vous en parlez autour de vous…

Mais tout ça vous semble être un énorme fouillis aussi facile à comprendre que si vous deviez trouver votre chemin dans une province chinoise reculée dont vous ne parlez pas la langue.

Au final cette recherche aboutit à la même question : concrètement, je dois faire quoi ?

Pourtant ça parait si simple pour certains sportifs de boire et de manger sans difficulté, sans coup de mou, sans diarrhée.

Oui c’est injuste.

Mais rassurez-vous, ces questions, ces doutes, vous n’êtes pas la seule personne à vous les poser.

Régis est aussi passé par là.

2 marathons à son actif. 2 fois le mur du marathon.

Mur du marathon

La 1e fois il était confiant. Il avait prévu des gels à sa ceinture et il prenait de l’eau aux ravitos.

La 2e fois, ne voulant pas subir à nouveau son manque d’énergie, il avait un peu plus réfléchis à sa stratégie mais le résultat est resté identique.

Alors on a réfléchis ensemble sur comment trouver SA stratégie d’alimentation.

Pour ça on a utilisé une méthode qui n’a rien à voir avec le milieu sportif.

La méthode test & learn

Je l’ai découvert grâce au géant de la cosmétique L’Oréal.

Oui, je vous parle de ceux qui fabriquent du shampooing et des crèmes pour le corps et du vernis à ongles !

Les équipes marketing et développement produit s’en servent pour innover rapidement.

L’idée est de tester et d’apprendre des résultats de ce test plutôt que de peaufiner le sujet pendant des semaines sans savoir si ça marchera.

Où je veux en venir ?

Et bien pour trouver l’alimentation qui fera votre succès, c’est essentiel de tester différentes solutions. C’est ce que vous avez fait jusque là.

Mais votre problème c’est que vous n’avez pas les cartes pour apprendre de votre test. Vous ne savez pas pourquoi ça ne marche pas.

Et c’est là que j’entre en jeu !

Je vous aide à analyser ces tests pour orienter les tests futurs.

Ainsi à chaque nouvel essai, on se rapproche de VOTRE alimentation idéale.

Toutes ces étapes on les fait pendant la période d’entraînement dans l’objectif d’avoir validé à plusieurs reprises VOTRE solution et d’être prêt pour le jour J.

Agissez maintenant pour résoudre votre problème de manque d'énergie
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Voyons comment ça se concrétise pour Régis

Voici ce que je retiens des expériences de Régis qui ont un impact direct sur son problème de manque d’énergie :

  • A l’entraînement il boit presque toujours de l’eau, parfois une boisson de l’effort Enervit qu’il aime bien et qu’un de ses copains utilise.
  • Avant ses marathons, il mange une assiette de pâtes la veille et au petit déjeuner, il prend comme d’habitude 2 tartines de pain avec du beurre et un café.
  • Pendant les marathons : il a bu quand il avait soif l’eau présente au ravito, il ne sait pas dire quelle quantité d’eau il a bu.
  • La 1e fois, il a pris 1 gel toutes les 45 minutes environ. Il a bu de l’eau aux ravito quand il avait soif mais ne sait pas dire quelle quantité.
  • La 2e fois, il a pris 2 gourdes de 500ml de boisson Enervit pour les 2 premières heures d’effort puis 1 gel toutes les 45 min. Il a complété avec de l’eau aux ravitos.
Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   De mon canapé à la course à pied la plus dure du monde

Quel est le constat ?

  • Régis n’avait pas testé et validé de stratégie avant ses marathons. Il a donc découvert que ses plans n’allaient pas au pire moment, pendant le marathon.
  • Quand on fait le calcul de ses apports énergétiques pendant l’effort, ils sont un peu faibles. Les apports en eau sont aussi mal évalués.
  • Sur l’alimentation qui précède les marathons, il manque un vrai travail de charge glucidique pour faire le plein des réserves de glycogène du foie et des muscles.
Coureur à l'arrêt par manque d'énergie

Nous avons donc travaillé par étape

Etape 1 : choisir une boisson de l’effort qui répond à ses besoins (Enervit est trop peu concentrée en glucides). Avec son accord, nous sommes passés chez une autre marque. Il a fait le choix de Décathlon pour rester dans la même marque que les gels qu’il supporte bien et qu’il souhaitait conserver.

Etape 2 : définir ses besoins par heure d’effort. Pendant plusieurs entraînements, Régis a testé de consommer différentes quantités de boisson et de gels jusqu’à trouver la quantité qui lui convient pour ne pas manquer d’énergie et ne pas avoir de problèmes digestifs.

Etape 3 : on a identifié les contraintes de son futur marathon et on a réfléchi ensemble aux solutions pour adapter sa stratégie de nutrition. Par exemple, est-ce que le règlement de course autorise les ravitaillements personnels. Est-ce qu’il préfère transporter sa boisson de l’effort à la ceinture ou dans un sac d’hydratation.  Est-ce qu’il prend l’eau des ravitos et consomme des gels pour l’apport glucidiques…

Etape 4 : valider cette stratégie de nutrition au cours de plusieurs entraînements pour s’assurer que ça répond parfaitement à ses besoins énergétiques, à sa tolérance digestive, que c’est facile à consommer et à transporter.

Etape 5 : on s’attaque aux repas d’avant course. Là on a vu comment mettre en place une charge glucidique avant le marathon. On a fait un gros focus sur le repas de la veille et le petit déjeuner. Il a testé plusieurs fois ces repas pendant la période d’entraînement.

Evidemment, ça demande du boulot et plusieurs semaines de tests.

Mais ça vaut vraiment le coup de savoir que le jour J, l’alimentation pendant l’effort ne sera pas votre problème.

Oui c’est possible quand on s’en donne les moyens et qu’on est bien accompagné !

Quand on s'en donne les moyens c'est possible de résoudre son manque d'énergie.
Motivation objectif

Trouver SON alimentation pour courir sans manque d’énergie vous permet

  • d’optimiser votre performance et sans souffrance malgré les conditions difficiles,
  • et d’avoir une stratégie qui soit à la fois efficace pour avoir du boost jusqu’à la ligne d’arrivée tout en étant la plus pratique possible.

Etre guidé dans cette recherche de solution, vous permet de gagner du temps et d’avoir l’esprit tranquille, vous n’êtes plus seul pour résoudre le problème.

Pour celles et ceux qui ont envie de prendre leur problème de manque d’énergie en main et d’enfin trouver leur alimentation idéale :découvrez la formation « Objectif zéro manque d’énergie ».

A très vite

“Sportez-vous bien” !

Elodie

Photos par Pixabay

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
    10
    Partages
  • 10
  •  
  •  

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Simon Pellet dit :

    Excellente cette méthode ! Je ne connaissais pas.

    J’imagine qu’il faut réajuster si nécessaire pendant les semaines de tests, pour être prêt(e) le jour J ?

    Si oui, combien de temps à l’avance penses-tu qu’il faut commencer à si prendre pour d’éventuels réajustements et connaitre son alimentation parfaite pour le jour J ?

    • Elodie dit :

      Bonjour Simon, en effet, l’objectif est de profiter des résultats de chaque test pour ajuster le suivant. Le temps nécessaire peut-être variable d’une personne à l’autre en fonction de son point de départ et de ses spécificités (par exemple problèmes digestifs). Je conseille souvent de prendre 3 mois pour être prêt pour le jour J. Idéalement avec une compétition intermédiaire pour “répéter en conditions réelles”.
      Je te souhaite une excellente journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

44 solutions aux problèmes d'alimentation qui anéantissent vos efforts,

ça vous tente ?