Tendinite : les aliments qui luttent contre l’inflammation

Bonjour les athlètes, j’espère que vous allez bien et que vous progressez vers votre objectif !

Dans cette vidéo je réponds à la question de Steph sur les aliments à consommer pour aider à la lutte contre les tendinites.

 

Pour ceux qui préfèrent lire, voici la transcription de la vidéo :

Bonjour les athlètes, je suis Elodie du blog Recettes de sportif.com et je vous souhaite la bienvenue dans cette vidéo où je réponds à la question de Steph au sujet des tendinites.

Steph m’écrit : Bonjour Elodie, félicitations pour votre blog et votre vidéo ! Quels sont les meilleurs aliments anti-inflammatoires lorsque nous avons par exemple une tendinite ?

C’est une excellente question Steph et en plus de nombreux sportifs sont concernés par les tendinites. On ne va pas pouvoir dire qu’un aliment est anti-inflammatoire dans le sens d’un médicament par contre, on va le voir dans la suite de la vidéo, certains micronutriments sont directement impliqués dans la lutte contre l’inflammation.

Avant de rentrer dans le vif du sujet, voici un petit rappel. La tendinite ou tendinopathie est une inflammation qui se produit lorsque le tendon est :

  • utilisé de façon trop répétée ou trop brutale comme par exemple lors du surentraînement ou avec l’augmentation du volume d’entraînement ou encore à la suite d’une épreuve de longue durée que votre corps n’a pas l’habitude de faire.
  • ou en cas de posture ou gestuelle inadaptée (causée ou non par un équipement inadapté comme des chaussures ou un vélo mal réglé).

Maintenant il y a aussi d’autres facteurs qui peuvent impacter la survenue ou la persistance d’une inflammation comme :

  • un défaut d’hydratation,
  • une alimentation inadaptée
  • un manque de repos
  • la prise de certains médicaments
  • des prédispositions individuelles

Dans tous les cas, si vous souffrez d’une tendinite ce qui est primordial c’est identifier la ou les causes à l’origine de la tendinite pour éviter qu’elle ne s’installe et qu’elle récidive.

Maintenant, si on se penche sur l’aspect alimentation, on va pouvoir jouer sur 2 tableaux :

  • l’hydratation puisque les tendons sont composés à 60% d’eau,
  • l’apport de substances ayant des propriétés anti-oxydantes ou étant impliquées dans les processus anti-inflammatoires.

Vérifier ses apports en eau 

On va distinguer 2 moments de consommation :

  • au moment de l’effort où il est recommandé de boire de 0,5 l à 2l d’eau par heure. Cette quantité d’eau va dépendre de la température extérieure, de l’hygrométrie, du vent et de votre transpiration.
  • au quotidien une légère déshydratation chronique va pouvoir influer sur les tendinites. Il est recommandé de boire 1,5l d’eau par jour (il est inutile de boire 2,5l ou 3l d’eau). Par contre, il va falloir être vigilant à sa consommation de boissons diurétiques thé, café, alcool, infusion drainantes ou minceur. Malgré l’apport en eau, ces boissons favorisent l’élimination par les urines et peuvent donc amener à une déshydratation.

Adapter son alimentation

De nombreux nutriments viennent participer directement ou indirectement au processus d’inflammation et à la lutte contre cette inflammation. Ainsi les vitamines A, C et E sont des antioxydants naturels qui vont agir contre les radicaux libres générés pendant l’inflammation. Les micronutriments tels que zinc et le sélénium interviennent dans le fonctionnement de nos enzymes de lutte contre l’inflammation. Les oméga 3 sont impliqués dans les processus anti-inflammatoires. Les flavonoïdes et caroténoïdes sont des substances naturelles et également des anti-oxydants.

Concrètement qu’est ce qu’on mange :

1.Augmenter sa conso de fruits et légumes frais 

En augmentant vos apports en fruits et légumes frais et de saison, vous allez bénéficiez de :

  • la vitamine C : plus le délai entre la récolte et la consommation est court et plus l’aliment sera riche en vitamine C. On privilégie les agrumes, kiwis, légumes aux feuilles vertes, persil
  • les caroténoïdes et les flavonoïdes sont 2 grandes familles de substances qui sont notamment responsables de la couleur des fruits et des légumes.
    • Pour les caroténoïdes, on opte pour les carottes, tomates, melons, agrumes mais aussi épinards et endives.
    • Les flavonoïdes sont également appelés polyphénols (vous en avez peut être entendu parlé pour le vin). On les trouve en grande quantité dans les légumes à feuilles : choux, épinards, poireaux, salade (surtout la partie verte sombre) mais aussi dans les prunes, cerises, pommes, le cassis
  1. Augmenter sa consommation d’aliments gras mais pas n’importe lesquels
  • la vitamine A : il en existe plusieurs formes mais vous pouvez en trouver dans le foie des animaux, l’huile de foie de poisson, les œufs, les produits laitiers.
  • les oméga 3 sont présents soit dans les végétaux : huiles végétales en particulier, colza, lin ; soit dans le monde animal : optez pour le maquereau et la sardine qui sont de très bons fournisseurs.
  • la vitamine E : le top du top pour ses apports en vitamine E c’est l’huile de germe de blé mais de manière générale, vous trouverez de la vitamine E dans les matières grasses comme les huiles végétales et les fruits secs (amande, noisette par exemple).
  1. Augmenter les apports en zinc et sélénium

On les trouve dans : les huîtres, coquillages, crustacés, algues (nori, dulse, kombu), les céréales complètes, le son des céréales, les oeufs, les graines de tournesol et de courge, les noix de cajou et du brésil.

 

Si vous modifiez votre alimentation dans ce sens, comme vous ne pourrez pas manger 2 fois plus, vous devriez réduire spontanément les aliments transformés quels que les produits pauvres en vitamines et minéraux, ceux qui sont riches en matières grasses saturées ou en oméga 6. Tout ceci va être bénéfique :

  • à la fois sur des tendinites
  • mais aussi avoir une action anti-oxydante en général sur l’ensemble de votre corps
  • agir sur la disponibilité des minéraux
  • avoir un impact sur le métabolisme des lipides…

Il faut bien avoir en tête qu’il n’y a pas 1 aliment magique qui est capable de vous soigner de telle ou telle inflammation (même si parfois c’est insinué dans certains magazines). Pour tirer le meilleur partie des bénéfices d’une alimentation adaptée, il faut opérer des changements progressivement mais sur du long terme. C’est rarement en 3 ou 4 jours qu’on peut observer les bénéfices de l’alimentation.

Voilà Steph, j’espère avoir répondu à ta question. Dis moi dans les commentaires si tu as besoin de précisions.

Avant de vous quittez, je vous rappelle que vous pouvez recevoir gratuitement mon e-book « Des réponses aux 4 questions fréquentes sur l’alimentation du sportif d’endurance » en cliquant sur le lien qui figure en dessous.

Pensez aussi à vous abonner.

Je vous dis à très vite et d’ici là, prenez soin de vous et mangez sainement !

Elodie

Recherches utilisées pour trouver cet article : aliment anti inflammatoire tendinite,quels sont les aliments augmentent linflammation

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez gratuitement mon ebook et améliorez vos performances en mangeant mieux sans prise de tête